La fuite des cerveaux des pays du sud vers ceux du nord a toujours été un phénomène migratoire de grande ampleur. L’insatisfaction et la volonté d’une vie et d’un avenir meilleurs entraînent une forte déperdition en termes de capacité humaine et institutionnelle dans les pays africains.

Issue de ces migrations, une masse de plus en plus importante des diasporas africaines cadres supérieurs émerge en Europe et en France.

Aujourd’hui, de nombreux efforts sont entrepris, sur les plans régionaux, nationaux, et le plan international pour amener les diasporas à s’engager en Afrique. La précarisation de plus en plus grande des conditions de séjour et de travail dans les pays d’accueil et les nouvelles opportunités dans des domaines jusqu’ici méconnus ou peu exploités comme par exemple les nouvelles technologies poussent les diasporas à se poser cette question du retour et de la manière dont ils pourraient participer en mettant en commun leurs forces et leurs capacités, qui sont variées. 

Welcoming Diasporas propose de relever ces défis dans le cadre d’une démarche d’ingénierie sociale, de partenariats gagnant-gagnant, éco-responsables, qu’aucun de ces acteurs n’aurait pu résoudre seul et en utilisant un outil, un nouveau modèle hybride, à la croisée du social et du business: l’entreprenariat pour l’Afrique.

Catalyseur d’initiatives entrepreneuriales des diasporas acteurs d’une Afrique en marche, ce mouvement existe dans d’autres pays du Nord à destination de l’Afrique anglophone ou de l’Amérique Latine. Il mérite d’être développé dans les pays du Nord francophones vers l’Afrique et tout particulièrement en France.

Avec près de 2,3 millions d’immigrés d’origine africaine en 2008, l’Afrique est le continent le plus représenté en France. Avec 111 195 étudiants africains, la France est le premier pays d’accueil au monde.